Lise Sarfati — Figaro Madame

Added on by ROSEGALLERY.
19 décembre 2012

Identités déclinées

L'album "She" de la photographe Lise Sarfati sort aux éditions Twin Palms

Par Jean-Sébastien Stehli

Photo extraite du livre "She" de Lise Sarfati

Depuis plusieurs années, Lise Sarfati réalise un travail aux États-Unis autour d'adolescentes et de jeunes femmes qui essaient de deviner qui elles sont. Pour She(Elle), l'artiste, ex-membre de l'agence Magnum, s'est installée à Oakland, dans la baie de San Francisco, pour photographier quatre femmes de la même famille - une mère, ses deux filles et sa soeur. Dans ces images non retravaillées, il est parfois difficile de savoir qui est qui, tant les identités semblent flotter, et quels sont les liens qui unissent ces quatre femmes. C’est pour cela que le titre du livre est au singulier, comme si ces personnages n’étaient qu’une seule personne. Les personnalités se sont diluées dans leur environnement où chacune joue à être quelqu’un d’autre. « On pourrait envisager Shecomme un album de famille dont on aurait égaré le mode d’emploi », suggère Quentin Bajac, directeur du département de photographies du centre Pompidou. Ces quatre femmes qui habitent des lieux étranges et beaux, des maisons victoriennes contrastant avec leurs névroses intimes, sont comme étrangères à ce qui les entoure. « La psychologie ne m’intéresse pas, a confié Lise Sarfati. C’est la psychanalyse qui m’intéresse. » Une des clés du travail de cette artiste réside dans son long séjour en Russie. Pendant ces dix ans, elle a pu ressentir « ce sentiment d’être nulle part sur un territoire indéterminé », exactement comme aux États-Unis. Pour cette série, la photographe, passionnée de cinéma, a travaillé comme une cinéaste. Négligeant le numérique, elle a utilisé un film aujourd’hui disparu, le Kodachrome 64, le film qu’utilisait Hollywood dans les années 1940. Son travail, de livre en livre, est comme un long panoramique sur nos vies en ce début de XXIe siècle.

Text courtesy of Figaro Madame